L’Anesthésie en Ophtalmologie

Anesthésie en

Chirurgies Ophtalmologiques


L’anesthésie en ophtalmologie intéresse tout les âges du nourrisson à la personne très âgée. La technique d’anesthésie dépendra de la chirurgie envisagée, de l’âge, des antécédents du patient et du choix de votre chirurgien.

La majorité des interventions ophtalmologiques sont éligibles à l’ambulatoire et autorisent donc un retour à domicile le jour même.

Cela est possible même si la personne est seule chez elle.

La personne doit être autonome et qu’elle reste au repos à son retour à domicile avec un téléphone accessible en permanence.

Les différentes techniques d’anesthésie en chirurgie ophtalmologique

  • Anesthésie locale ou topique : se fait par instillation d’un médicament en collyre et/ou gel directement sur le globe oculaire
  • Anesthésie péribulbaire : se fait par ponction de la paupière permettant l’injection d’un médicament qui va diffuser à l’ensemble de l’orbite. Elle permet une anesthésie loco-régionale profonde de l’œil et de ses annexes.
Anesthésie péribulbaire
  • Anesthésie générale: certaines interventions chirurgicales ne peuvent pas être réalisées sous anesthésie locale (Strabisme, Greffe de cornée…).

Anesthésie et Chirurgie de la Cataracte

Cette chirurgie est réalisée quasi exclusivement en ambulatoire.

Le plus souvent, l’anesthésie sera locale (topique), parfois loco-régionale (anesthésie péribulbaire) et accompagnée d’une légère sédation intraveineuse pour votre confort.

Cette intervention de courte durée (10-20 minutes) consiste au remplacement du cristallin opacifié par un implant intraoculaire à l’aide d’ultrasons.

Votre ophtalmologiste et votre anesthésiste pourront en discuter avec vous en consultation.

Appareil de phaco-émulsification pour l’opération de la cataracte

Anesthésie pour les autres chirurgies du segment antérieurs (chirurgie du Glaucome, greffe de la cornée)

Anesthésie pour la chirurgie du glaucome

Cette chirurgie est réalisée en ambulatoire et selon les mêmes modalités que pour la chirurgie de la cataracte, à laquelle elle est parfois associée.

Anesthésie pour la chirurgie de cornée

Cette intervention est réalisée en hospitalisation classique.

L’anesthésie générale est en générale nécessaire en raison de la durée de l’intervention (>40 minutes) et de la nécessité d’avoir un œil parfaitement immobile tout au long de l’opération.

Une hospitalisation d’une nuit est souhaitable car il faut en général rester strictement alité sur le dos pendant au moins la première nuit. Votre ophtalmologiste vous détaillera ses consignes en consultation.

Anatomie de l’œil

Anesthésie pour la chirurgie de la rétine et du segment postérieur de l’œil

Elle concerne les interventions effectuée « au fond » de l’œil (Membrane épirétinienne, vitrectomie, décollement de rétine), elles se font en général en ambulatoire.

En raison de la position anatomique concernée elles sont réalisées sous anesthésie loco-régionale (péribulbaire) associée à une sédation pour votre confort.

Elle nécessite parfois une anesthésie générale en cas de contre-indication absolue à la péribulbaire (prise d’anticoagulant non interrompue).

Anesthésie pour la chirurgie des paupières

Il s’agit d’interventions de courtes durée. Elles sont réalisées en ambulatoire sous anesthésie locale faite par votre chirurgien associée à une sédation plus ou moins profonde.

Anesthésie pour la chirurgie des voies lacrymales

Ce type d’intervention intéresse tout les ages du nourrisson à la personne d’age avancée.

Elle peut être réalisée en ambulatoire mais requiert une anesthésie générale avec intubation trachéale.

En effet, l’intubation permet de protéger les voies aériennes (trachée, poumons), des liquides qui sont amenées à s’écouler en gorge au cours de l’intervention.

Anesthésie pour la chirurgie du strabisme

Strabisme infantile

Ce type d’intervention consiste à modifier la position des muscles oculomoteurs afin de réaxer les globes oculaires. L’objectif est d’éliminer une vision double (diplopie) et chez l’enfant d’éviter la perte de fonction d’un des deux yeux (amblyopie).

Cette intervention majoritairement sous anesthésie générale en raison de l’existence du réflexe oculo-cardiaque qui peut occasionner des ralentissement extrême du rythme cardiaque.

Dans une proportion minoritaire, l’intervention du strabisme peut être réalisée sous anesthésie locorégionale (péribulbaire) associée à une sédation.

Cela est possible lorsque la chirurgie ne concerne qu’un seul muscle et que le patient le souhaite. Votre chirurgien en discutera avec vous si vous êtes éligible à cette option.